Basstoss&Rafi (Groove quantum)

Voir la Candidature complète Voir la Page Perso

Basse, looper Boss RC300, chant et textes: Jérémy Wait "Basstoss"
Batterie, berimbau: Raphaël Montaut "Rafi Splash"

Lyrics:

Ça sent le sapin, je n'arrive plus à cerner le son des gamins
j'ai toujours pas capté le flow de MC Jean Gab'1
j'ai pas la dégaine du rap game, j'ai pas le blase ni la bande
dans mon genre, je t'assure, Il n'y a pas plus « underground »
Une bonne tête à claques avec la mention au bac,
quand je monte un fric-frac c'est dans la rubrique-à-brac.
Je rame dur avec ma barque, au moins il n'y a pas d'arnaque
pas d'énarque, je joue les bardes avec ou sans pète au casque.
De bric et de broc, je me dis qu'à l'époque des rois du pétrole, plus rien ne me choque;
les misanthropes sonnent les cloches et s'entre-choquent en triolet de croche.
Il y a du monde au balcon, pour mater les bastons
je reste dans mon bastion, Je joue les poltrons, pardon.
tant que le bon son combat, j'attaque à la macumba
avec ou sans la batucada, je fais danser tous les bermudas
Je jouerai pas les barracudas, je cherche juste la baraka
j'ai pas la science et le bazooka, moi je serais mort à Falugia

refrain:
« Je suis tombé par terre c'est pas la faute à voltaire
mais je dis des gros mots et c'est la faute à Renaud ! »

Perdu dans la bataille, j'ai beau m'y jeter corps et âmes
au risque de m'irradier dans une aurores boréal,
je reste loin des tendances, qu'on entend sur panam,
dont on parle sur inter. Reçu ! j'enfile mon bonnet d'âne
Je ne possède rien je suis de ceux qui effraient les notaires
je me suis pris pour Jaco, quitte à finir dans l' caniveau!
Je monte sur le trône du roi des losers hors pair
J'offre mon ego à celui qui veut faire le beau
j'ai pas de religion, je suis branché « gravitation»
« intrication », des mots qu'on ne met pas en chanson
Aujourd'hui, je cherche plus le chemin pour gagner,
tout est lié, devinez : j'ai trouvé comment planer
Au chant du coq j'aspirais à m'envoler vers les cieux
parcourir, sans traîner, des milliers de lieux
m'élancer en chandelle, le temps d'un battement d'aile,
être le roi du ciel et sourire jusqu'aux oreilles

ref

j'essaierai toujours de construire des merveilles,
quand tout ça finira avec la carte vermeille
je regarderai en face le miroir aux alouettes
pour voir un chanteurs Boniface partir tranquillement sous la couette,
foutre la paix à ses potes, enfin droit dans ses bottes,
lâcher un peu la boussole sans commettre de fautes,
ne plus se perdre dans la prose, s'admirer devant les autres
à contre courant, pouvoir nager en marrée haute
dessaler des optimistes sans briser d'armistice
jouer les petits chimistes avec mes notes de fumistes
devenir scientifique dans un domaine fantaisiste
celui d'écrire des jeux de pistes pour les trapézistes
je maintiens l'équilibre avec un peu de gymnastique
il suffit de faire l'anguille, jouer les renégats en plastique
garder le sourire devant les ecclésiastiques,
j'écoute la voix qui m'anime, j'en deviens presque sympathique.